LE VOYAGE IMPOSSIBLE

En 1955, six étudiants d'université partirent de Londres dans deux Land Rover pour une expédition épique vers l'inconnu. La destination était Singapour et le prix, une place dans l'histoire. L'un des membres de l'équipe, Tim Slessor, se rappelle comment le voyage fut organisé.

Cela allait devenir le plus long des périples par voie de terre : un demi-tour du monde, de la Manche à Singapour.

Nous étions des étudiants et n'avions ni argent, ni voitures, ni rien.

Comme c'était généralement le cas dans le Cambridge des années 1950, l'idée germa tard le soir alors que nous prenions le café préparé sur un réchaud. J'étais allé retrouver Adrian Cowell dans sa chambre; c'est alors qu'il se mit à rêver - à haute voix. Que penserais-tu d'organiser une expédition pour aller à Singapour en voiture? Une idée folle? Peut-être. Mais pourquoi pas? Après tout, personne d'autre ne l'a fait. Nous pourrions être les premiers.

Nous avons pris un atlas. Nous avons esquissé un itinéraire. Nous avons évalué à peu près les distances. Nous avons ainsi parlé jusqu'à tard dans la nuit.

Et voilà comment cette expédition a vu le jour ou, plus exactement, comment elle a été conçue.

L'équipe s'est comme formée d'elle-même. Le premier à se proposer fut le caméraman Antony Barrington Brown (connu sous le diminutif BB) Ensuite, ce fut Henry Nott, secrétaire du University Motor Club. Puis vint le tour de Pat Murphy, navigateur et diplomate négociant en visas.

Nous avons alors eu l'idée de recruter quelqu'un d'Oxford, nous basant sur le raisonnement suivant : si jamais nous arrivions à nous procurer les deux voitures dont nous avions besoin, nous pourrions en peindre une bleu pâle et l'autre, bleu foncé. L'intérêt que cela susciterait auprès des médias multiplierait énormément nos chances d'obtenir un parrainage.

Un détachement fut envoyé à l'Autre endroit. Il revint avec Nigel Newbery, qui allait devenir notre quartier-maître et notre second mécanicien. Adrian qui, après tout, avait donné l'étincelle de départ, était déjà notre “ directeur commercial ” – caissier, comptable et secrétaire. Maintenant, d'abord avec une lettre, ensuite une visite à Birmingham, il essaya de persuader la Rover Company que nous étions capables de réaliser une expédition qui était, aux dires de certains, presque impossible.

Mais, comme Adrian le fit remarquer, si contre toute attente nous réussissions à faire le premier voyage “ par voie de terre à Singapour ”, la publicité qui en résulterait pour Rover serait, bien, considérable. Quelques jours après, les gens de Rover nous écrivirent pour nous dire qu'ils comprenaient la logique de la proposition d'Adrian. Nous nous mimes alors à célébrer – un peu beaucoup!

© 2016 Jaguar Land Rover Canada ULC

Les estimations de consommation de carburant sont établies selon les nouvelles méthodes d’essai à 5 cycles du gouvernement du Canada. La consommation réelle de carburant peut varier. Veuillez consulter le Guide de consommation de carburant du gouvernement du Canada.